Histoire de Conil de la Frontera.


Trouvez votre hébergement!

Trouvez votre hébergement!

Des questions?https://conil.costasur.com/fr/index.html

Des questions?

Nous avons le guide le plus complet de votre destination, donc, si vous cherchez des informations, vous avez trouvé la meilleure source ...

Votre billet onlinehttps://conil.costasur.com/fr/horaire-autobus.html

Votre billet online

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Tous sont des avantageshttps://conil.costasur.com/fr/location-voitures.html

Tous sont des avantages

Briser les mythes : louer une voiture n’est pas cher. Découvrez le bon marché que vous pouvez aller à déplacer comme vous le souhaitez pendant vos vacances avec Costasur.

Louer

Plus vite encore!http://trenes.rumbo.es/msr/route/searching.do

Plus vite encore!

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Consultez votre offrehttp://vuelos.rumbo.es/vg1/searching.do

Consultez votre offre

NO HAY RESULTADOS
NO HAY RESULTADOS

Parkinghttps://conil.costasur.com/fr/parking-airport-conil.html

Parking

Vous voulez laissez votre voiture à l'aéroport?. Costasur vous offre le meilleur prix du marché, à des prix imbattables.

Recherche de parking

Ferryhttps://conil.costasur.com/fr/ferrys-conil.html

Ferry

Vous cherchez Ferry? Il y a des centaines de destinations que vous pouvez atteindre par mer, nous les avons tous.

Voyager avec le ferry

https://conil.costasur.com/fr/les-activites-de-loisirs.html

Nous proposons des options pour éviter l'ennui, utilisez notre outil de recherche et faites quelque chose de différent de vos vacances!

Chercher des activités

Conil de la Frontera est une commune de Cadiz situé sur la côte Atlantique dont l' histoire remonte à l'époque des phéniciens qui exploitèrent la première pêcherie de thon de Conil et créent un art de pèche qui perdure de nos jours.

Conil de la Frontera est une ville andalouse à l’ histoire riche qui a vu passer de nombreuses civilisations : carthaginois, romains, wisigothiques, musulmans, byzantins, vandales, chrétiens…

L’histoire de Conil commence à la préhistoire mais ce n’est qu’à partir de l’arrivée des phéniciens, vers l’an 1.200 avant J.C., que fut officiellement fondée la ville de Conil de la Frontera. Ils furent les premiers à instaurer la pêche au thon dans la région et à en faire un moteur économique local.
Après les phéniciens, la ville fut habitée par les carthaginois qui conservèrent les infrastructures et développèrent la pêche au thon en fabriquant des lieux de salaisons.
S’en suivit le chapitre romain, pendant lequel la ville fit partie de la Via Heraclea, qui unissait Malaga à Cadix et qui menait au Temple de Hercules à Sancti Petri. La production de garum, un des mets préférés des empereurs, extrait dans la région, a largement contribué à en faire une importante ville de l’empire Romain.

En 711, ce fut au tour des musulmans de prendre le pouvoir à Conil et dans d’autres villes du littoral. Ils se maintinrent à Conil jusqu’à ce qu’ils soient chassés en 1265 par les chrétiens, qui finalement reconquirent la ville et la rebaptisèrent Conil de la Frontera, de même que d’autres villes de la province telles que Vejer, Chiclana, Arcos ou Jerez.

Sous ordres du roi Ferdinand IV de Castille, Alonso Pérez de Guzmán fut le premier à gouverner la ville pendant cette époque de grands changements. C’est alors que fut construite la Tour de Guzman, afin de protéger la ville des possibles invasions, et que Conil de la Frontera commença à devenir une importante ville de la province de Cadix, grâce au secteur de la pêche au thon rouge, très abondant dans les eaux atlantiques voisines.

Au XVIe siècle, la ville souffre une petite crise à cause des luttes nobiliaires entre les Guzman et les Ponce de Leon, deux puissantes familles en constant conflit, ce qui eut un néfaste effet sur la pêche au thon. Après des années de disputes internes, maladies et autres crises, Conil de la Frontera devient, au XVIIe siècle, l’épicentre économique de la région. À tel point que, lorsque le secteur de la pêche au thon entra en crise au XVIIIe siècle, la ville sut s’adapter et d’orienter vers d’autres secteurs tels que l’agriculture ou l’élevage de bétail. Ceci lui permit de maintenir son niveau de croissance et de développement et de l’aider à s’enrichir un peu plus et ce malgré les disputes entre les autorités de la ville, chapitre qui conclut avec la création du Sindico Personero, une espèce de défenseur du peuple au XIXe siècle, époque de l’invasion napoléonienne.

Au début du XXe siècle, Conil de la Frontera vivait principalement de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage de bétail. Avec le temps et vers les années 60, elle a commencé à se profiler comme une importante destination touristique dans la région. C’était alors le lieu choisi par de nombreuses familles de Séville qui venaient passer l’été sur le littoral, loin de la chaleur Sévillane.
De nos jours, Conil est une référence touristique nationale et internationale qui ne vit désormais que du secteur des services généré par l’activité touristique, de même que les autres villes de la province telles que Cadix, Chiclana ou Tarifa.

Ofertas

Filtrer les offres

Autres sites et alternatives Costasur

Tags